Aller au contenu principal

CHERLOC

bandeau financeurs

2020 - 2022 : Projet national visant à proposer des ouvrages maritimes de protection pour limiter l'impact des submersions sur les littoraux français.

Les paysages côtiers mondiaux sont en constante transformation par la construction d’infrastructures (digues, jetées, ports…) afin de répondre à des demandes croissantes d’activités économiques, résidentielles, touristiques. L’environnement naturel côtier est morcelé par les constructions humaines qui empiètent sur les habitats écologiques des zones intertidales et subtidales. Ce caractère est particulièrement marqué sur les côtes de la Manche pour lesquelles le marnage est élevé. Encore récemment, la réponse à un événement de submersion marine était abordée sous un angle d’ingénierie pure avec en réponse la construction d’une nouvelle infrastructure. Depuis une dizaine d’années, un changement de paradigme voit le jour en intégrant la nature et la société dans l’approche technique des projets côtiers. L’objectif principal du projet CHERLOC est de créer et d’étudier deux sites pilotes en région Normandie en intégrant deux types de blocs artificiels à des digues existantes (Cherbourg, Ouistreham) à travers des approches d’acceptabilité sociale, de biodiversité et d’ingénierie côtière.

CHERLOC : un projet alliant acceptabilité sociale, biodiversité  et ingénierie côtière

Le souhait de cette étude est de mieux cerner les réactions comportementales, sociales et psychosociales devant la proposition de blocs de protection des sites littoraux de la Région ; de pouvoir donner des éléments pour faire face aux risques de submersion sans tomber dans les biais de résistance au changement. Il s’agit aussi de donner des informations éclairées sur les situations en question, et d’avoir une représentation et un pronostic face à la gestion de ces populations en présence de ces risques côtiers.

Les partenaires

Ce projet multidisciplinaire implique une entreprise régionale de travaux maritime (MARC SA), un bureau d’étude et de recherche (ARTELIA), une école d’ingénieurs (ESITC Caen), trois laboratoires de recherche de l’Université de Caen qui est porteur du projet (CERREV, BOREA, M2C) et Ports de Normandie.

bandeau partenaires

Les connaissances acquises concerneront principalement les organismes de recherches, les ingénieries maritimes, les entreprises de travaux maritimes et les maîtres d’ouvrage en charge de la réalisation des défenses côtières par des ouvrages maritimes.

Les financeurs

Le projet CHERLOC bénéficie d'un soutien financier à hauteur de 50% par la Région Normandie (fonds FEDER) et l'Union Européenne.

S'inscrire à la newsletter

En renseignant vos nom, prénom et adresse email, vous acceptez de recevoir régulièrement des contenus de l’ESITC par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.