Encore une fois, le contexte est toujours très favorable pour les diplômés du BTP.

En effet, 100% des diplômés de la promotion  2017 de l’école d’ingénieurs sont en poste 2 mois après la remise de leur  diplôme.  Avec un salaire moyen de 36 000 euros (37 200 euros avec primes) ,  les  jeunes  diplômés  de  l’ESITC  Caen  comptent  parmi  les  meilleurs  salaires tous secteurs confondus.
Enfin, 18 % des jeunes ingénieurs de l’ESITC  Caen de la promo 2017  déclarent  travailler  à  l’échelle  internationale. 

 

Voici quelques témoignages de jeunes diplômés : 

 

Thomas DINARD, Ingénieur travaux à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis), pour l’entreprise (française) Spie batignolles international

A intégré directement après le bac

 « Je savais dès mon entrée au lycée que je souhaitais travailler dans le domaine du BTP. C’est pour cette raison que j’ai voulu intégrer l’ESITC Caen directement après mon baccalauréat. Ces cinq années d’études supérieures menant au diplôme d’ingénieur en travaux de la construction furent riches en expériences. 

Les nombreux stages que j’ai eu l’occasion de réaliser à l’issue de chacune des années de formation m’ont permis de découvrir les différentes facettes du monde professionnel de la construction. 

J’ai également eu l’opportunité de partir étudier à Ottawa au Canada durant ma dernière année afin de découvrir de nouvelles méthodes de travail et de compléter mes connaissances techniques tout en améliorant mes compétences linguistiques.Au cours de ces expériences, j’ai développé un grand intérêt pour un domaine particulier du BTP : la géotechnique et notamment les fondations. Celles-ci peuvent être définies comme étant les ouvrages enterrés assurant la stabilité sur le sol des bâtiments et des infrastructures. La possibilité de rejoindre une grande entreprise française de construction spécialisée dans les fondations et implantée aux Emirats Arabes Unis s’est présentée à moi. J’ai donc saisi cette opportunité et je travaille actuellement au sein de Spie batignolles international en tant qu’ingénieur travaux sur un chantier de fondations à Abu Dhabi. Le projet consiste notamment en la réalisation de 8700 m2 de parois moulées et de 4600 ml de pieux. D’ici quelques semaines, je serai transféré au bureau principal de l’entreprise afin de travailler en tant qu’ingénieur d’affaires dans le but de répondre aux différents appels d’offres pour lesquels l’entreprise est sollicitée. »

 

 

Annabelle SOUSSAND, BIM modeler at Wüst&Partner en Allemagne

A intégré après CPGE (Lyon)

 «  En ce qui concerne mon parcours: Après deux ans au Lycée du Parc en classes préparatoires PCSI/PC (mathématiques, physique et chimie), j'ai intégré l'ESITC Caen en cycle ingénieur. J'ai pu y réaliser de nombreux stages (ouvrier en travaux publics, conducteur travaux en bâtiment en tant qu'entreprise générale, bureau d'études en charpente métallique) ainsi qu'un semestre d'études en Allemagne à THM Giessen [Technische Hochschule Mittelhessen].

J'ai effectué mon stage de fin d'études dans un bureau d'études fluides allemand près de Francfort, spécialisé dans le BIM [Building Information Modeling] dans lequel je travaille actuellement.

Certains disent que je joue à tetris toute la journée, et c'est presque ça, trouver la solution la plus optimale peut s’apparenter à un casse tête parfois: je m'occupe de la conception, modélisation et du dimensionnement de toutes les installations MEP (Mechanical Equipment Plumbing: ventilation, chauffage, climatisation, sanitaire, sprinkler) de bâtiments (habitations, bureaux...) en 3D avec Revit notamment.

Je travaille en allemand et échange avec des clients/architectes internationaux en anglais voire même français. Je développe les objets numériques de l'entreprise et forme mes collègues à l'usage de Revit. Je continue toujours à me former, notamment avec des MOOC, Massive Open Online Courses (https://www.mooc-batiment-durable.fr/), car le bâtiment a beau être un domaine déjà spécialisé, il y a encore toujours beaucoup à apprendre, et c'est passionnant ! »

 

Léo OURY, Ingénieur études de prix - Entreprise Razel-Bec en Ile de France

A intégré après CPGE (Le Mans)

« Je suis actuellement chez Razel-Bec au service « Grands Projets – Travaux Souterrains » en tant qu’ingénieur Études de Prix. 
Je travaille également sur de grands projets de métros sur Lyon, et bientôt sur de grands projets internationaux (Projet Lyon-Turin, projets à venir en Finlande …)
 
Pour ce qui est de mon poste, je suis ingénieur études de prix, un terme un peu réducteurs puisqu’ici, on s’occupe non seulement du chiffrage, mais également de l’aspect planning, matériel, humains et techniques.
C’est un poste très prenant, mais avant tout très enrichissant en sortir d’école, du fait de la diversité des domaines de travail : Génie Civil, Génie Souterrain, Tunnelier etc..
Il engage beaucoup de responsabilités du fait des chantiers immenses que nous chiffrons (entre 350 millions et 1 milliard de budget à chiffrer à seulement 8 ingénieurs).
Razel-Bec me permet de m’épanouir pleinement dans ce que je fais grâce à sa dimension familiale et à la confiance qu’elle accorde à ses employés. »